La dermatite atopique = eczéma

La dermatite atopique (DA) est une maladie multifactorielle fréquente chez l’enfant liée à l’intrication de facteurs environnementaux, génétiques et immunologiques. L’impact de la maladie sur la qualité de vie des patients et de leur famille lié au prurit ( grattage) et aux troubles du sommeil est sous-estimé. 

Cliniquement

  • peau sèche au toucher
  • plaques rouges et sèches surtout au niveau des plis ou
  • grattage souvent même la nuit
  • parfois les lésions suintent et font des croûtes avec risque de surinfection

L’eczéma est aussi appelé «dermatite atopique» :

– dermatite car il s’agit d’une maladie inflammatoire de la peau, la barrière cutanée est abîmée; le but du traitement est de restaurer cette barrière en graissant régulièrement la peau

– atopique car le mécanisme de l’eczéma est souvent allergique; l’enfant hérite donc d’un terrain génétique dit «atopie». Il peut lui-même devenir allergique

La cause de l’eczéma est essentiellement génétique et liée à des altérations des moyens de défense naturels. De nombreux facteurs déclenchants ou aggravants ne sont pas pour autant
la cause initiale de la maladie (infections, stress, traumatismes, certains aliments, certains textiles …)

Souvent la maladie disparait en quelques années, un traitement bien conduit en abrège la durée. Si l’eczémarésiste aux traitements, votre médecin pourra demander un avis spécialisé : dermatologue, allergologue et, depuis peu, écoles de l’atopie

Aucun vaccin n’est contre indiqué

La dermatite atopique (DA) est une affection inflammatoire chronique de la peau fréquente qui débute souvent dans la première année de vie (avant 6 mois dans la moitié des cas). La dermatite atopique (DA) touche plus de 10 % des nourrissons et enfants en France. L’évolution vers une maladie chronique de l’enfant concerne près d’un tiers des cas.

La maladie s’atténue souvent avec l’âge, mais de nombreuses évolutions sont possibles :

  • disparition complète vers l’âge de 2-3 ans pour certain
  • persistance dans l’enfance pour d’autres
  • amélioration précoce puis réactivation durant l’adolescence ou à l’âge adulte. . . 

C’est une maladie qui est multifactorielle qui implique plusieurs phénomènes:

  • une altération de la barrière cutanée avec terrain génétique prédisposant
  • des facteurs environnementaux
  • réponse immunologique génétique particulière

Traitements

1° Environnement optimal

  • Préférer les vêtements en coton (éviter la laine)
  • Maintenir une température de la chambre à 19°, aérer régulièrement et limiter les aéroallergènes ( moisissures, acariens, pollens, squames d’animaux domestiques ( chats++), autres irritants
  • Hygiène:
    • Douche ou bain rapide quotidien ( 30-33°) avec un syndet ( savon surgras non agressif)
    • Tamponner sans frotter pour sécher
    • Baume émollient à étaler généreusement sur une peau humide
  • Eviter le tabagisme environnemental ++
  • Augmenter les émollients en hiver
  • Ne pas utiliser d’adoucissants
  • Bien se nettoyer les mains avant de s’occuper de son enfant surtout après avoir manger

2° Hydratation de la peau

Hydratation de la peau pour renforcer la barrière de peau et prévenir la poussée d’eczéma. Utilisation de produits émollients: crèmes, baumes.

Les émollients ne sont pas simplement un corps gras mais surtout un pilier du traitement afin de restaurer la barrière cutanée, et qu’ils doivent être appliqués quotidiennement afin de limiter les poussées d’eczéma.

Ce traitement doit être quotidien puisque l’altération de la barrière cutanée est permanente chez le sujet atteint de dermatite atopique.

Appliquer de préférence après un petit bain ou douche ( eau à 33°) rapide sur une peau humide

3° Les dermocorticoides

  • Efficacité spectaculaire
  • Choix selon âge, étendue, localisation
  • Crème sur les lésions suintantes et pommade sur les lésions sèches douloureuses
  • 1 seule fois par jour jusqu’à guérison, sans décroissance, relais avec un émollient ++
  • A répéter à la poussée suivante

QUESTIONS FREQUENTES

COMMENT CLASSER L’ECZEMA DE SON ENFANTS

Afin d’adapter au mieux le traitement il convient de classer l’eczéma. Pour cela il existe différents scores( pas toujours adaptés à la population pédiatrique)

Le plus utilisé est le score SCORAD. Il existe une version mobile afin d’évaluer les scores au fur et à mesure du temps et des thérapeutiques instituées.

https://www.fondationeczema.org/traiter/education-therapeutique-du-patient/lappli-qui-calcule-la-severite-de-votre-eczema-po-scorad